Bisbilles à gauche

Bisbilles à gauche

 

Le sénateur Maurice Vincent ne soutiendra pas la candidature dans la première circonscription de la Loire, du député Régis Juanico, porte parole national de Benoît Hamon. L'ancien maire de Saint-Etienne, Maurice Vincent souhaite « qu'il ne soit pas réinvesti par le Parti Socialiste en 2017 » suite à ses prises de position à propos de la candidature d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République. En effet, Maurice Vincent ne soutient pas Emmanuel Macron et il précise à ce propos qu'il aurait pu « comprendre cette déclaration si elle s'était située au niveau des idées, c'est-à-dire du fond. Mais tel n'est pas le cas, c'est la pratique du "coup de poignard dans le dos" de M. Macron qui est stigmatisée par M. Juanico. Pour un député « frondeur » depuis des années, il me paraît délicat de s’engager dans cette voie. Car personne n’a oublié que M. Juanico et ses amis ont signé il y a quelques mois, à plusieurs reprises, des motions de censure contre le gouvernement. Concrètement, en censurant le gouvernement, ils souhaitaient ouvrir la voie à une dissolution de l'Assemblée Nationale avec la certitude du retour anticipé de la droite au gouvernement ... »

Pour rappel, cette semaine est tendue dans les rangs socialistes car les candidats à la députation et aux sénatoriales doivent déposer leurs candidatures dans le cadre de la procédure de désignation des futurs candidats avant le vote final des militants.

×