Un atlas sur la biodiversité

Un atlas sur la biodiversité

L’Atlas de Biodiversité Communale des gorges de la Loire constitue un programme de recherche et d’action environnemental défini pour 3 ans (2018 – 2020) en partenariat avec l’Agence Française pour la Biodiversité. Ce sont six communes qui ont été retenues pour leurs spécificités et sont représentées par le Syndicat Mixte d’Aménagement des Gorges de la Loire, principal acteur de la gestion de l’environnement sur les gorges de la Loire depuis plus de 50 ans (Chambles, Saint-Victor sur-Loire, Unieux, Saint-Paul-en-Cornillon, Saint-Maurice-en-Gourgois et Caloire). Il a été décidé de « traiter Saint-Just-Saint-Rambert de façon spécifique, car comprenant peu de secteurs représentatifs des gorges de la Loire (moins de 15% du territoire). Il sera ainsi établi en parallèle un état des lieux des connaissances sur la commune, afin de préparer un futur ABC plus adapté aux spécificités de cette zone davantage marquée par des milieux de plaines. »

Il permettra à terme « de disposer d'un état des lieux approfondi de la diversité biologique de l'intégralité des communes concernées, et constituer un outil fiable pour orienter les politiques et actions (PLU, agriculture, environnement, aménagement, entretien, etc.). »

Un constat

Les dispositifs environnementaux actuels (Réserve Naturelle Régionale, Natura 2000 et site classé) couvrent « la majeure partie des gorges de la Loire mais un faible pourcentage de la surface totale des communes relevant de l’action du SMAGL (environ 2 750 ha sur 13 156, soit 20% de la surface totale des 7 communes réunies). Ces secteurs méconnus possèdent pourtant un fort potentiel concernant leur richesse écologique, de par leur proximité avec la Loire et ses milieux reconnus pour leur valeur écologique. »

Un enjeu

Etendre les connaissances naturalistes à la totalité de la surface des communes, qui possèdent un fort potentiel de par leur proximité avec le réservoir biologique des gorges de la Loire et la présence d’habitats remarquables rares (zones humides notamment).

Trois objectifs

1 / Disposer et partager une information naturaliste qui permette d’intégrer les enjeux de biodiversité aux actions et politiques communales

2 / Favoriser la compréhension et l’appropriation des enjeux de biodiversité par les élus, les équipes techniques, les acteurs locaux et les habitants

3 / Impliquer les acteurs locaux et habitants dans la construction de pistes d’actions locales, notamment communales, en faveur de la biodiversité


 

×