Laurent Huard nouvel entraîneur adjoint à l'ASSE

Laurent Huard est de retour en terre stéphanoise pour seconder Ghislain Printant comme entraîneur adjoint des Verts. Il quitte la formation du PSG après un titre de meilleur centre de formation français. Après une carrière de footballeur et un passage chez les Verts, Laurent Huard est revenu à Saint-Etienne car il connaît déjà la maison. Il a même travaillé une année avec Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset au PSG. Le monde du foot est très petit selon lui ! Ce qui a fait balancer la décision finale en sa faveur est que Ghislain Printant s'est reconnu dans son parcours de formateur et d'adjoint avant de lui proposer le poste d'entraîneur adjoint. Laurent Huard est là pour franchir un nouveau palier. Sainté s'est autre chose !

Que ressentez-vous après vos premiers pas en tant qu’entraîneur adjoint ?

Être ici a un sens pour moi. J’ai porté ce maillot. Ma fille, qui vient d’obtenir son baccalauréat, est Stéphanoise. Je ne peux pas oublier mon passage à Saint-Étienne. Ghislain a pensé à moi et j’ai accepté le challenge. Je tiens à remercier le Paris Saint-Germain, mon ancien employeur, qui a compris ma décision.


Quels ont été les arguments de Ghislain Printant pour vous convaincre de rejoindre l’ASSE ?

Ghislain voulait quelqu’un qui connaisse un peu la maison, il s’est également reconnu dans mon parcours. Comme lui, je suis passé par la formation et par un poste d’adjoint. On se rejoint sur les idées de travail, les idées de jeu. Après Rennes et Paris, c’est un autre virage dans ma carrière. Je pense avoir les capacités pour pouvoir apporter une plus-value au staff.

 

Le fait que la formation occupe une place importante dans le projet sportif du club a-t-il compté ?

La formation est dans l’ADN du club. Je vais m’inscrire dans la continuité de ce qui a été fait. J’ai une âme de formateur et j’ai pour but de faire avancer et progresser les jeunes. La place dans le groupe pro existera. À eux d’aller la chercher.


Quelle différence existe-t-il entre le fait de coacher une équipe de U17, comme celle que vous dirigiez au PSG, et un groupe professionnel ?

Fondamentalement, ça ne change pas grand-chose, d’autant plus que je l’ai déjà fait. Le jeune joueur doit parfois prendre conscience de certaines choses, certains aspects. À côté de lui, il a des professionnels qui, eux, ont conscience des exigences du haut niveau. Ici, les jeunes ont justement le bon exemple devant eux.

 

 

https://www.asse.fr/fr/actualites/laurent-huard-etre-ici-a-un-sens-pour-moi--ac26187

 

P1150223bbbbbbb

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 08/07/2019