Conférence de presse d'avant-match ASSE Amiens

 

Ce jeudi matin, après l’entraînement des joueurs sur la pelouse bien grillée par la chaleur, pour la traditionnelle conférence de presse d'avant match contre Amiens, c'est Romain Hamouma qui est venu tout d'abord exprimer sa joie d'avoir prolongé son contrat et accepté aussi une reconversion professionnelle au sein du staff après sa fin de carrière. D'ailleurs, Philippe Lyonnet, directeur de la communication de l'ASSE songeait sérieusement à lui pour intégrer le pôle communication des verts !

 

Prolongation pour Romain Hamouma

 

Lors de l'interview, j'ai posé la question à Romain Hamouma sur un éventuel objectif de buts à atteindre à la fin de la saison et il m'a simplement répondu qu'il n'avait pas d'objectif précis à atteindre si ce n'est qu'un adjoint du coach lui avait suggéré de marquer 9 buts comme lors de sa meilleure saison ! Sinon, en début d'interview, Romain Hamouma a formulé des regrets suite au départ de son ami Fabien Lemoine de Saint-Etienne mais c'est la vie d'un club de football comme il le précise !

Romain hamouma

Pourquoi avez-vous prolongé votre contrat avec l'ASSE jusqu'en 2021 ?

J’aime ce club et je m’y sens bien. Le fait de se sentir désiré a aussi grandement pesé dans ma décision J’ai eu une discussion avec le coach et j’ai vraiment senti qu’il souhaitait que je reste. Je ne me suis donc pas posé de question. Désormais, avec les départs de certains anciens, je fais partie des cadres du vestiaire à l’image de Loïc Perrin, Stéphane Ruffier et Jessy Moulin qui étaient là avant mon arrivée. Je me dois donc de montrer la voie aux plus jeunes par mon comportement et mes performances.

 

Quels changements constatez-vous depuis l’arrivée d’Oscar Garcia ?

L’arrivée d’Oscar Garcia constitue un renouveau. Avec Christophe (Galtier), nous connaissions forcément les contenus séances. Donc tout est nouveau pour nous, avec des séances moins longues mais plus intenses. Nous les joueurs, nous nous sommes remis en question car nous sommes responsables du comportement et des résultats du groupe en fin de saison dernière. Tout le monde est concerné pour récupérer le ballon le plus haut possible, pour faire les efforts les uns pour les autres afin de nous projeter rapidement vers l’avant, comme nous le demande le coach. Lors des deux premiers matches, nous avons essayé de montrer un autre visage. A nous de continuer dans cette voie. Il faut prendre du plaisir sur le terrain et en donner aux spectateurs.


Quels sont les objectifs de l’équipe ?

Le coach nous a dit de jouer tous les matches pour les gagner, peu importe l’adversaire. Avec notre comportement, nous pouvons battre beaucoup d’équipes. Nous ne sommes qu’au début du championnat et pas encore au maximum de notre condition. Il faut être déterminé à domicile et ne pas s’adapter à l’adversaire. Amiens est une équipe qui a besoin de points. Nous devrons mettre beaucoup d’intensité dès le début et leur mettre la pression. Avant de regarder plus loin, nous devons restés concentrés sur le match de samedi.


Comment se passe l’intégration des nouveaux joueurs étrangers au sein du vestiaire ?
Il y a une très bonne ambiance dans le vestiaire avec les nouveaux joueurs. Chacun essaie de faire des efforts pour communiquer. Les étrangers apportent leur culture différente du football, leur expérience. Le groupe a envie de réussir.

 

http://www.asse.fr/fr/Actualites-du-club/Romain-hamouma-jet039aime-ce-club-et-je-met039y-sens-bien-ac20262

 

Douze nationalités chez les verts

 

L'information du jour trouvé par un journaliste provient du décompte du nombre de nationalités présents au sein de l'effectif stéphanois soit onze nationalités et douze si l'on compte la nationalité du coach Garcia et son staff. Seule l'équipe de Monaco surpasse largement ce nombre. Oscar Garcia ne semble pas gêner par ce chiffre et il compte notamment sur les présences françaises de Loïc Perrin, Romain Hamouma pour dynamiser l'état d'esprit du groupe et sur celle de Léo Lacroix dont le rôle de traducteur efficace avec les brésiliens pour faire le lien entre les joueurs étrangers sud-américain.

 

Ensuite, le coach Oscar Garcia est venu répondre aux questions de la quinzaine de journalistes présents.

Oscar garcia

Pourquoi avez-vous aligné la même équipe lors des deux premiers matches ?

Je n’aime pas jouer avec les mêmes joueurs lors de chaque match. Je veux de la concurrence et un effectif mobilisé chaque jour à l'entraînement. Il ne faut pas attendre une défaite pour effectuer des changements.

Qu’attendez-vous des recrues ?

Les nouveaux joueurs sont des concurrents pour les joueurs déjà en place ! Nos trois dernières recrues (Hernani, Gabriel Silva et Alexandros Katranis) n’ont qu’une semaine d’entraînement dans les jambes mais ils sont prêts physiquement.


Comment jugez-vous le début de saison de Romain Hamouma, buteur à Caen et qui vient de prolonger son contrat avec l’AS Saint-Etienne ?

C’est un très bon joueur qui connaît la Ligue 1 et le club. J’ai parlé beaucoup avec lui ces dernières semaines. Il a eu plusieurs opportunités de partir mais il reste très attaché à l’ASSE.


Dans quels domaines votre équipe peut-elle encore progresser ?

Nous devons être plus efficaces dans tous les secteurs de jeu. Nous devons être meilleurs avec et sans le ballon mais aussi sur les coups de pied arrêtés.


Les victoires facilitent-elles votre mission ?

Effectivement, c’est mieux de travailler quand on gagne. Nous nous entraînons en espérant gagner tous les matches. Mais quand tu changes beaucoup de choses, ce n’est pas facile d’obtenir rapidement des résultats.


Votre effectif compte 11 nationalités. Est-ce difficile de communiquer ?

A Salzbourg, j'avais 17 nationalités différentes. L'âge et les nationalités ne sont pas importants. Ce qui compte, c'est de mouiller le maillot.

 

Amiens, promu en Ligue 1 et qui vient de subir deux défaites (2-0 à Paris et contre Angers à domicile), est-il un adversaire largement à la portée de votre groupe ?

Nous ne devons pas croire que nous sommes supérieurs aux autres équipes. J’ai regardé le match d’Amiens à Paris. Cette équipe a très bien joué et s’est créé des occasions. Nous sommes prévenus.

Avez-vous un objectif de points jusqu’à la trêve internationale ?

Non. Je me préoccupe seulement de ce que nous pouvons améliorer. Nous ferons les comptes en fin de saison.


Les kops, fermés pour votre premier match face à Nice, vont revivre contre Amiens. Le soutien du public peut-il être déterminant ?

J’attends ce match avec impatience car je sais que les deux kops seront pleins. J'ai hâte de voir ça.

 

http://www.asse.fr/fr/Actualites-du-club/Oscar-garcia-jetrsquoattends-ce-match-avec-impatience-ac20263

 

Date de dernière mise à jour : 15/10/2017

×