La République en Marche arrive en tête dans la Loire

Dans la Loire, ce sont les candidats de La République en Marche qui sont arrivés en tête dans les six circonscriptions. Les députés sortants se maintiennent au deuxième tour : le socialiste et frondeur Régis Juanico ainsi que Les Républicains François Rochebloine, Dino Cinieri, Paul Salen. La surprise est qu'il n'y a pas de triangulaire compte tenu du faible taux de participation (52% d'absention) donc absence de candidat FN au 2ème tour.

A Saint-Etienne, dans la deuxième circonscription, le candidat de La République en Marche, Jean-Michel Mis (38,75%), attaché parlementaire du député de la Loire Jean-Louis Gagnaire sera opposé à la candidate de la France Insoumise de Mélenchon : Andrée Taurinya (15,38%). La maire adjointe à la propreté de la ville de Saint-Etienne, Alexandra Ribeiro-Custodio (14,21%) est éliminée ainsi que Olivier Longeon, candidat PS Ecologiste (9,29%).

 

Dans la 1ère circonscription, Magalie Viallon (REM) est en tête avec 34,81% des voix devance Régis Juanico (PS) (19,25%).

Dans la troisième circonscription, Valéria Faure-Muntian (REM) obtient 33,19% des voix face à François Rochebloine (22,11% des voix).

Dans la quatrième circonscription, David Kauffer (REM) arrive en tête avec 30,44% des voix devant Dino Cineri (LR) qui obtient 22,91% des voix.

Dans la 6ème circonscription, le médecin Julien Borowczyk obtient 37,44% des voix face à Paul Salen (22,61%).

Dans les salons de la Préfecture, lors de la soirée électorale, quelques frictions et éclats de voix ont été entendus compte tenu de l'absence de professions de foi suite aux dysfonctionnements avérés avec la société Koba, de Décines qui était chargé d'envoyer ces dernières. Le candidat Gilles Artigues était très remonté contre les services de la Préfecture et une journaliste de France 3 Saint-Etienne Loire à ce sujet.

Pour rappel, un communiqué de presse des services de la Préfecture envoyé à notre rédaction, mentionne que « à l’occasion des élections législatives des 11 et 18 juin 2017, le ministère de l’intérieur a offert la possibilité aux candidats de publier sur internet leurs professions de foi. Pour les électeurs, il s’agit d’un moyen d’information supplémentaire. En effet, la publication sur internet ne remplace pas l’envoi des professions de foi à domicile prévu par le code électoral. Il est à noter que certains candidats n’ont pas fourni de profession de foi (propagande). »

http://www.loire.gouv.fr/elections-legislatives-2017-a6003.html

Les résultats définitifs :

CIRCONSCRIPTION N°1 (Saint-Etienne Nord et 1ère couronne)

Magalie VIALLON (La République en marche): 34,81%
Régis JUANICO (PS - EELV - MRC): 19,25%

Gilles ARTIGUES (LR - UDI): 16,15%
Philippe CLAUSE (FN): 13,40%
Corinne OUMAKHLOUF (La France insoumise): 10,00%
Lucas WINIARSKI (PCF - NPA - JC): 2,43%
Mohamed ABDIRAHMAN (PRG): 1,25%
Romain BROSSARD (Lutte ouvrière): 0,72%
Andrée ROUSSON: 0,59%
Samar EL HUSSEINI (UPR): 0,49%
Bernard SIROT: 0,31%
Loïc LE SAUDER : 0,31%
Mourad HAMLAOUI: 0,29%
Bénédicte PLACE: 0%

CIRCONSCRIPTION N°2 (Saint-Etienne Sud)

Jean-Michel MIS (La République en Marche): 38,75%
Andrée TAURINYA (La France Insoumise): 15,38%

Alexandra RIBEIRO CUSTODIO (LR): 14,21%
Pascal ARRIGHI (FN): 13,64%
Olivier LONGEON (EELV - PS): 9,29%
Vanessa PECEL (PCF - NPA): 3,97%
Maxime PEYRARD (UPR): 1,52%
Nadia LAMOUR: 1,50%
Joëlle GOVERNATORI : 0,92%
Sauveur CUADROS (LO): 0,82%

CIRCONSCRIPTION N°3 (Gier)

Valéria FAURE-MUNTIAN (La République en marche): 33,19%
François ROCHEBLOINE (LR - UDI): 22,11%

Isabelle SURPLY (FN): 17,26%
Louis CAILLON (La France insoumise): 9,66%
Philippe KIZIRIAN (PS): 7,20%
Patricia SIMONIN-CHAILLOT (EELV): 3,62%
Nicole FOREST (DVD): 2,23%
Céline VEAU (PCF - NPA): 1,70%
André MOULIN (Lutte ouvrière): 0,87%
André DUPORT: 0,89%
Christian MEUNIER : 0,80%
Mireille CLERC (UPR): 0,58%

CIRCONSCRIPTION N°4 (Ondaine, Pilat, Forez Sud)

David KAUFFER (La France en marche): 30,44%
Dino CINIERI (LR UDI): 22,91%

Raphaëlle JEANSON (FN): 14,09%
Léo CHAVAS (La France insoumise): 10,69%
Christophe FAVERJON (PCF): 10,41%
Olivier JOLY (DVD): 4,92%
Gérard GUILLAUMIN: 2,06%
Patrick MIGNON (Debout la France): 1,34%
Françoise LECLET (Lutte ouvrière): 0,79%
Jean-Christophe DEBENS (UPR): 0,79%
Pascal THOMAS (M100%): 0%
François SHEMATSI (L'Union des patriotes): 0%

CIRCONSCRIPTION N°5 (Roannais)

Nathalie SARLES (La République en marche): 34,11%
Clotilde ROBIN (LR- UDI): 24,78%

Sarah BROSSET (FN): 15,28%
Véronique RAKOSE-TRUCHET (France insoumise): 10,06%
Brigitte DUMOULIN (PS): 4,94%
Alain VALENTIN (EELV): 3,30%
Jean-Luc VILLEMAGNE (PC - NPA):2,30%
Colette ROUSSEL: 1,55%
Karine MAURICE: 1,26%
Céline THOMAS: 1,11%
Édith ROCHE (Lutte ouvrière): 0,79%
Brice FIQUEMO (UPR): 0,63%

CIRCONSCRIPTION N°6 (Forez)

Julien BOROWCZYK (La République en marche): 37,44%
Paul SALEN (LR - UDI): 22,61%

Sophie ROBERT (FN): 17,20%
Sadia Nadia SEGHIR (La France insoumise): 8,88%
Jean DUVERGER (EELV - PS - PC): 5,71%
Nicolas POIRIEUX (DVD): 3,47%
Marie GONCALVES: 1,91%
Cécile MAISONNETTE (Lutte ouvrière): 0,86%
Bernard CHUZEVILLE (M100%): 0,80%
Ludovic VAGINAY (Parti animaliste): 0,68%
Michel CUENIN: 0,45%

David Kauffer, Julien Borowczyk et Jean Michel Mis (REM)

P1060515aa

P1060497aa

Gilles Artigues et son équipe de campagne

P1060472aa

Gilles Artigues et Jean-Michel Mis

Quelques réactions :

Réaction de Jean-Michel Mis : "C’est évidemment une satisfaction d’arriver en tête, même si on peut regretter le niveau élevé de l’abstention. Notre résultat est le fruit d’un travail de terrain mené depuis plusieurs mois. Il faut maintenant arriver à placer un maximum de nos candidats en tête au second tour ».

Réaction de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole :

« Ce 1er tour des élections législatives n'a pas mobilisé, de manière générale les électrices et les électeurs. Je tiens cependant à remercier les Stéphanoises et les Stéphanois qui se sont déplacés aujourd'hui.

La multiplication des candidatures a également entraîné un éparpillement des voix et seuls les deux candidats arrivés en tête sont donc qualifiés pour le 2ème tour.

Malgré la non qualification de Gilles Artigues et d'Alexandra Custodio, je tiens à saluer leur travail dans un contexte difficile pour porter une alternative nationale au projet défendu par les candidats se réclamant du président de la République, mais qui n'a pas été retenue par les électeurs.

Je les attends dès demain, avec la même détermination, au sein de l'équipe municipale, pour poursuivre le travail engagé depuis maintenant 3 ans et pour lequel, les Stéphanois nous ont accordé leur confiance en 2014.

Ce soir, les électeurs ont répondu à une question nationale, qui est de donner une majorité parlementaire au président de la République qui vient d'être élu.

Les deux candidats de La République en marche, Jean-Michel Mis et Magalie Viallon arrivent en tête dans les deux circonscriptions stéphanoises face au candidat de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et celui du parti socialiste.

J'attends désormais quels que soient les candidats élus dimanche prochain qu'ils soutiennent les projets que nous avons engagés depuis 2014 pour donner une nouvelle dynamique et redresser notre ville et son agglomération.

Je travaillerai avec eux, comme je le fais actuellement avec les députés sortants, dans le même état d'esprit, en privilégiant l'intérêt général, Saint-Étienne, son agglomération et ses habitants ».

Réaction de Christian Soleil référent de REM :

« Dans la Loire, tous les candidats LREM des six circonscriptions arrivent nettement en tête, ce qui laisse présager un second tour à notre avantage dans un grand nombre d’entre elles. Pour autant, ici comme au niveau national, nous ne devons pas oublier que rien n’est acquis : ce n’est que le premier tour des élections législatives. Avec 49,5 % au niveau national, la participation est anormalement faible. Je remercie celles et ceux qui se sont déplacés et en particulier ceux qui ont accordé leur vote à un candidat de notre mouvement. Les résultats de ce 1er tour, aussi bons soient-ils, doivent nous inviter à l’humilité, à la responsabilité, à la détermination et à l’engagement pour relever les grands défis de ces cinq prochaines années. La faible participation doit plus que jamais nous inviter à poursuivre nos efforts pour renforcer l’engagement citoyen qui est au cœur du projet de La République En Marche ! Ces résultats valident l’adhésion des électeurs à la démarche de renouvellement politique portée par le Président de la République. A travers ce vote, les Français ont également exprimé leur volonté de voir l’action engagée par le Président de la République depuis son élection se poursuivre. Ils ont exprimé leur volonté de voir siéger à l’Assemblée nationale une majorité cohérente et rassemblée autour d’un projet commun, c’est-à-dire une majorité efficace pour porter les réformes dont notre pays a besoin. Rien n’est acquis. Nous devons confirmer ces résultats au second tour pour que la recomposition politique engagée s’applique en actes. L’enjeu est important, il s’agit de mettre fin à vingt ans d’immobilisme et d’impuissance politique. Nous travaillerons dans un esprit d’écoute, de dialogue et de respect de toutes les sensibilités. Afin de concrétiser notre victoire annoncée, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre la mobilisation et de continuer à convaincre les électeurs sur le terrain jusqu’à la fin de la campagne. Mais d’ores et déjà, nous pouvons être fiers d’être les visages et les acteurs d’un mouvement de renouvellement profond de la vie politique française, à la hauteur des responsabilités futures, des attentes des Français et de la promesse de renouvellement des pratiques de la vie politique. »

Date de dernière mise à jour : 15/10/2017

×